Blog, Marche nordique, Santé

La marche nordique augmente la densité minérale osseuse

toruUne étude menée par des chercheurs japonais, parmi lesquels se trouve Toru Tomioka, partenaire de l‘INWA National Trainer, vient d’être publiée dans le Journal of Sports Science & Medecine. Il conclut que la pratique régulière de la marche nordique augmente la densité minérale osseuse (DMO) dans le rayon distal (zone du poignet).

Les fractures du radius distal sont relativement courantes, en particulier chez les femmes ménopausées. Cet article est un pionnier dans l’étude des effets directs de la marche nordique sur les niveaux de DMO.

Contrairement au bas du dos et au fémur, le radius ne supporte pas les forces gravitationnelles mécaniques de compression lors des activités de la vie quotidienne. Précisément les caractéristiques techniques de cette discipline, dans laquelle une poussée active est effectuée à travers les tiges, ont permis d’établir l’hypothèse qu’elle pourrait entraîner des bénéfices pour la DMO.

L’étude a porté sur 37 femmes universitaires qui ne pratiquaient pas d’exercice physique, sauf pour la marche ou la natation. Il a également été vérifié que leurs règles étaient régulières et qu’aucun autre facteur ne pouvait influencer leur DMO. Le protocole comprenait également un suivi de l’alimentation pour contrôler l’apport en calcium.

Le groupe expérimental (19 femmes) a été formé à la technique de la marche nordique par un instructeur de la Fédération internationale de marche nordique (INWA). L’intervention de l’étude a consisté à réaliser 3 séances hebdomadaires de marche nordique à faible intensité (10-11 sur l’échelle de Borg) pendant 6 mois. La durée des séances a augmenté progressivement au cours des mois de 30 à 60 minutes. De plus, la surface sur laquelle ils pratiquaient était dure et sans pente.

La principale conclusion de l’étude montre que chez les jeunes femmes, la DMO et le contenu minéral osseux augmentent dans le rayon distal (1/10 sur la photo) après une intervention de marche nordique de 6 mois avec 3 séances hebdomadaires d’au moins 30 minutes à faible intensité.

La littérature scientifique a montré que les mouvements répétitifs à fort impact tels que ceux qui se produisent dans les sports de raquette, ainsi que le travail de résistance spécifique sont efficaces pour prévenir la perte de minéraux osseux dans le rayon distal. Cette étude met en évidence que la poussée des bâtons de marche nordique génère une force de réaction au sol qui stimule l’os et améliore la DMO du rayon distal. De plus, les résultats ont été obtenus avec une légère intensité d’exercice.

Référence : Kato, T. Tomioka, T. Yamashita, H. Yamamoto, Y. Sugajima & N. Ohnishi (2020) Journal of Sports Science & Medicine, 19, 237-244.

Traduction de l’Etude diffusée en espagnol sur le site nordicwalkingresearch.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s