Blog, marche, randonnée

Augmentation des chutes mortelles : L’équilibre en marche

sichergehen.ch_Stehaufmännchen_Frau_Mann_stehendLe Bureau de Prévention des Accidents (BPA) basé en Suisse fait état dans son communiqué de presse d’aujourd’hui, d’une augmentation du nombre de chutes mortelles. Avec l’âge, marcher n’est pas toujours simple et il convient d’entraîner sa force et son équilibre.

Ces dernières années, le nombre de décès consécutifs à une chute a progressé. En l’espace de dix ans, il a bondi de plus de 40%. Les seniors sont particulièrement touchés. Un entraînement ciblé permettrait pourtant de réduire le risque de chute. C’est pourquoi le BPA et ses partenaires renforcent leur campagne «L’équilibre en marche». Ils ont créé un label de qualité décerné aux cours qui incluent des exercices ciblés de prévention des chutes.

Sur une période de dix ans (de 2007 à 2016), les accidents mortels consécutifs à une chute qui se sont produits dans l’habitat ou durant les loisirs (hors sport) ont augmenté de plus de 40%. En 2016, 1715 personnes en Suisse sont décédées des suites d’une chute, contre 1211 en 2007. Cette progression s’explique principalement par l’évolution démographique. En effet, les seniors sont particulièrement sujets aux chutes. 94% des accidents mortels consécutifs à une chute leur sont en moyenne imputables.

De nombreuses études scientifiques l’attestent : un entraînement régulier de la force, de l’équilibre et des capacités cognitives permet de réduire le risque de chute. Selon le sondage 2018 du BPA auprès de la population suisse, une personne de plus de 60 ans sur deux déclare se soumettre à un entraînement régulier. Parmi elles, près de la moitié des hommes préfèrent s’entraîner à la maison. Les femmes, quant à elles, affectionnent tout particulièrement les cours en groupe (33%) ou une combinaison entre des cours en groupe et un entraînement à domicile (41%).

«Un entraînement régulier et ciblé, dirigé par une personne compétente, est toujours efficace s’il est bien dosé et personnalisé», souligne Barbara Pfenninger, experte du BPA en prévention des chutes. Il est conseillé aux personnes non entraînées de ne pas commencer à faire des exercices toutes seules à la maison. Selon Barbara Pfenninger, pour débuter, il est préférable de participer à un cours supervisé ou de se faire prescrire des séances de physiothérapie par un médecin. L’entraînement recommandé est constitué de trois unités hebdomadaires d’au moins 30 minutes chacune, effectuées en cours ou chez soi et comportant des exercices ciblés de force et d’équilibre.

Avec le vieillissement de la population, la hausse du nombre d’accidents consécutifs à une chute devrait se poursuivre. Aussi, le BPA, Pro Senectute Suisse et Promotion Santé Suisse ont décidé de renforcer leur campagne de prévention des chutes «L’équilibre en marche». Ils sont soutenus dans leur démarche par leurs partenaires techniques : physioswiss, la Ligue suisse contre le rhumatisme et l’Association Suisse des Ergothérapeutes (ASE). Ils ont créé un label de qualité décerné aux cours et autres offres qui incluent des exercices ciblés de prévention des chutes. L’attribution du label est réalisée sur la base de critères scientifiques.

Si vous êtes basé en Suisse, le site relooké équilibre en marche répertorie plus de 1500 offres de cours. Pour trouver les cours proposés à proximité de chez soi, il suffit de saisir un code postal. Le site comporte également des programmes d’entraînement à domicile dans différents niveaux de difficulté.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s