Blog, marche athlétique, Marche nordique, randonnée, Santé

Happybiote : Pour apprendre ou réapprendre à manger

Sport alimentation

Parce qu’une bonne alimentation peut contribuer à augmenter vos performances physiques, Culture Marche vous présente Happybiote.

Le programme Happybiote, lancé par la diététicienne Virginie Gergès, propose d’apprendre ou réapprendre à manger différemment en partant du principe que prendre soin de nos intestins et de sa flore intestinale est un réel atout pour notre bien-être. Pour ce programme, il n’est pas question de compter les calories ni les quantités. La bonne question est : « Est-ce bon pour mon microbiote ? »

L’alimentation est un levier essentiel pour augmenter notre performance sportive. Qui dit alimentation dit intestin et donc, microbiote !

Les sportifs ont conscience que les troubles digestifs sont fréquents (30 à 50% des coureurs à pied en souffrent), que ce soit pendant ou après l’effort. Pour les coureurs, comme pour les marcheurs, les problèmes gastro-intestinaux sont même le 1er facteur d’abandon ! Bien manger avant le sport permet aussi de mieux récupérer après.

Lors d’un effort sportif, l’afflux sanguin part vers les muscles, au détriment de l’intestin. Cette diminution de l’irrigation intestinale provoque un manque d’apports en nutriments et en oxygène et forme des radicaux libres. Suite à l’effort, l’afflux sanguin vers l’intestin revient. Ces variations répétées abîment alors la paroi intestinale et favorise une hyper-perméabilité. Ce qui peut fragiliser le système immunitaire, favorisant les infections des voies respiratoires, tout en augmentant les phénomènes d’intolérance à certains aliments, et en diminuant la digestion et la fermentation des aliments.

Il est donc important de prendre soin de son intestin et de son microbiote avant une épreuve. Le dernier repas doit être pris 3 heures avant l’effort.

  • Eviter les aliments gras, les fibres irritantes (céréales complètes, légumineuses, choux, poivrons, oignons, tomates, concombre…)
  • Privilégier les bonnes protéines : Jambon de bonne qualité, oeufs à la coque, sur le plat, mollet, yaourt végétal.
  • Une compote, une banane
  • Les oléagineux, des calories qui donnent de l’énergie nécessaire pour être au top de votre forme (environ 30 grammes) ou de la purée d’oléagineux.
  • Boire une boisson chaude : thé ou café léger

A éviter :

  • Trop manger avant l’épreuve, manger trop de glucides (pates, pain…)
  • Manger pendant. En faisant deux choses à la fois, votre organisme sera moins performant. Cette règle ne s’applique pas pour les longues distances, ultra trail ou triathlon

Le microbiote intestinal, plus connu sous son ancien nom « flore intestinale », représente l’ensemble des bactéries, virus et champignons présents dans les intestins. On ne connaissait encore que peu de choses sur notre microbiome il y a à peine 15 ans. On sait aujourd’hui qu’un microbiote équilibré aura un impact sur le poids, le système digestif, les problèmes inflammatoires chroniques et même sur l’humeur.

Dans sa présentation, le programme Happybiote nous informe que nous avons plus 10 fois plus de microbes que de cellules humaines. Le microbiote est un organe à part entière qui pèse environ 2 kilogrammes, et représente l’équivalent en superficie de deux terrains de tennis et un milliers de souches différentes. D’où l’importance d’en prendre soin !

Pour en savoir plus, pour mieux manger et prendre soin de votre microbiote, rendez-vous sur le site Happybiote.

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s