Blog, marche, randonnée

Deux Pas Vers l’Autre et le confinement

deux-pas-vers-lautre-10-000-km-pour-raconter-leurope.jpgApres deux ans sur les chemins, 10 000 kilomètres parcourus, Nil et Marie, membres de l’aventure Deux Pas Vers l’Autre se retrouvent confinés à quelques jours seulement de leur retour. Comment vivent-ils le confinement après tant de jours en extérieur et en toute liberté ? 

Réponse avec Marie :

Peux-tu revenir déjà sur cette belle aventure à travers l’Europe ? Pendant deux ans sur les sentiers à travers 16 pays d’Europe, nous avons expérimenté une liberté absolue. Des zones les plus rurales jusqu’aux sommets de la plupart des massifs montagneux du sud de l’Europe, nous avons exploré notre continent de la manière la plus simple. A pied, en bivouac et avec un petit budget, nous avons découvert que l’aventure peut démarrer sur le pas de notre porte et procurer un sentiment de liberté sans égal.

Comment avez-vous pris le confinement ? Nous avons atteint Istanbul le 20 février dernier. A notre retour en France, l’annonce du confinement nous a, comme beaucoup, frappés de plein fouet. Sans parler de l’angoisse généralisée créée par cette pandémie, nous nous sommes sentis très chanceux d’avoir pu rentrer avant que les déplacements ne deviennent très limités. A quelques semaine près, la fin de notre aventure aurait été compromise. D’une part, les 11 personnes qui sont venues de 3 pays différents, marcher les derniers kilomètres avec nous n’auraient pas pu être à nos côtés. D’autre part, nous n’aurions sans doute pas été autorisés à nous déplacer librement sur les sentiers de Turquie. Enfin, nous confiner à l’étranger, certainement dans un hôtel, nous aurait coûté très cher !
Comment le vivez-vous ? Bien, on le vit très bien. On a la chance d’être hébergé dans la maison familiale de Nil qui a un grand jardin, on ne souffre donc pas trop de l’enfermement. Ces semaines de confinement nous permettent de passer pas mal de temps en famille (au moins une partie), ce que nous n’avons pas pu faire pendant 2 ans. Ayant vécu dans une tente pendant deux ans, on a l’habitude de passer beaucoup de temps tous les deux, ça ne nous change pas trop du coup ! Enfin, on a beaucoup de boulot pour terminer le montage de nos dernières vidéos, trier nos photos, écrire des articles et répondre à quelques interviews 😉 On avait prévu un événement de retour le 4 avril qui a dû être reporté à une date encore inconnue. Même si on était très déçus, ça nous laisse finalement plus de temps pour l’organiser, en particulier l’expo photo. En résumé, on s’estime très chanceux d’avoir une situation et des conditions de confinement si confortables.
Avez-vous des doutes, des espoirs, face à cette situation particulière ?Avec cette situation, on s’interroge sur la gestion de la crise, ses conséquences sur l’économie et le système de santé. A un niveau plus personnel, cela n’a pas un gros impact sur nous. Evidemment, le passage du nomadisme à l’immobilisme est perturbant mais je crois qu’un retour au bercail après 2 ans sur la route, même dans des conditions plus normales, aurait été bizarre quoi qu’il arrive. On espère très fort que les conditions sanitaires nous permettront d’organiser notre événement avant l’été afin de pouvoir nous consacrer à d’autres projets.
Justement par rapport au retour à une vie normale, qu’allez-vous faire après le confinement ?Après le confinement, nous sommes invités à participer à plusieurs festivals pour parler de notre expérience. Certains ont déjà été annulés ou reportés, on croise les doigts pour les autres ! Nous avons en tête de peut-être réaliser un film plus long que nos formats habituels et de publier un livre. Pour l’instant ces deux sujets ne sont qu’à l’état de germination mais ça nous occupe pas mal l’esprit. En septembre nous avons prévu de randonner le GR20 avec trois amis Américains. Si les frontières sont réouvertes à ce moment-là, c’est là-bas que nous seront ! Enfin, nous avons tous les deux entamé un questionnement sur ce que nous voulons et pouvons faire pour gagner un peu d’argent parce qu’il semble que nous ayons épuisé de notre crédit “vivre d’amour et d’eau fraîche” pour le moment. Nous cherchons donc un peu de stabilité, au moins pour quelques mois parce qu’il se pourrait bien que la bougeotte nous reprenne très vite ;).

N’hesitez pas à découvrir ou re-découvrir les précédents articles et interviews de l’aventure Deux Pas Vers l’Autre, en cliquant ici.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s