Blog, Interview, Marche nordique

Le Taillan-Médoc, un bon cru pour la marche nordique

P1080034-1200Culture Marche vous invite au Taillan-Medoc, une commune située dans le département de la Gironde (33), à quelques kilomètres de Bordeaux et non loin du bassin d’Arcachon. L’occasion de découvrir le groupe de marche nordique de l’association des Jeunes du Taillan, sous le regard de Jean-Marc, membre actif et marcheur depuis 1 an, qui nous a fait l’honneur de nous envoyer cette belle photo (ci-dessus), prise ce samedi 16 décembre, lors de la sortie hebdomadaire.

Une section de marche nordique a été créée au sein de l’Association des Jeunes du Taillan. Depuis combien de temps existe cette section ? La section a vu le jour en septembre 2012, avec 8 marcheurs.
Qui en est à l’initiative et comment est née cette association de marcheurs ? Jacqueline AMILHAT, la présidente de la section gymvolontaire de l’association des jeunes du Taillan (AJT), qui intègre la section marche nordique est à l’initiative de la création de la section. La section est née suite à un double concours de circonstance, une information de la CODEP 33 sur la marche nordique, et un stagiaire en gymnastique qui souhaitait passer aussi un diplôme de marche Nordique.
Qui sont vos adhérents ? 71% de femmes et 29% d’hommes, 59 ans en moyenne de 37 ans à 71 ans. une très grande majorité effectuant un deuxième sport : gymnastique, course, autre sport. De nombreux anciens sportifs : course, foot, danse, gym, vélo etc..
Que recherchent vos adhérents à travers la marche nordique ? Se maintenir en forme, un complément à un autre sport, le côté social, la découverte de la nature et/ou l’effort physique.
Combien d’adhérents sont inscrits au sein de votre association ? 74 cette année, environ 60 l’année dernière.
Peut-on participer à vos sorties sans être adhérent ? Oui, il existe des marches découvertes en début d’année. Toutes les explications sont sur cette page. On accepte aussi en cours d’année des personnes souhaitant découvrir cette activité. Enfin sur les sorties d’une journée, on propose aux amis, aux voisins, à la famille des membres, d’y participer. Ces sorties sont plus festives que sportives, même si entre 10 et 15 km sont parcourus.
Vous appliquez un prix très intéressant. 35 euros par an pour participer à toutes les marches, en présentant également de nombreux avantages aussi pour le matériel. Prévoyez vous aussi des stages de perfectionnement ? Le prix est même que de 17 € pour les personnes qui font en plus de la gymnastique ! Il n’y a pas de stage de perfectionnement, durant les marches, des conseils sont donnés. Un entraînement spécial va être réalisé pour une sortie de 33km500 à Libourne (code postal 33500) et un projet d’intercaler dans les sorties de la technique, est en projet.
L’hiver marque t-il une pause dans les sorties, où y’a t’il des courageux ? Aucun arrêt même pendant les vacances d’été…ils sont fous ces gaulois…
Parlez-nous du Taillan Médoc, ce village de moins de 1000 habitants à proximité de Bordeaux ? En fait le Taillan en 2014 avait 9774 habitants. Le Taillan fait partie de la communauté urbaine de Bordeaux. Pour notre activité, il a l’avantage d’avoir un bois communal avec des circuits de marche. Plusieurs communes touchent le Taillan, elles aussi avec de nombreux bois. Il y a donc de nombreuses sections de marche nordique qui partent du Taillan. Les forêts sont essentiellement composées de pins maritimes, mais il y a aussi des châtaigniers, des chênes, .. On y trouve même des cèpes mais chut !
Le Taillan est un ancien village, qui est maintenant essentiellement résidentiel, avec de nombreuses entreprises dans les villes voisines. L’association des jeunes du Taillan (AJT), qui intègre la section GYmvolontaire, qui intègre notre sous-section de marche nordique, a environ 1200 adhérents soit 1/8 de la population du Taillan.
Comment organisez-vous vos sorties ? Les sorties ont lieu le mercredi et le samedi, elles sont de deux heures. Deux personnes s’occupent des circuits, un le mercredi et un le samedi. Le maître mot, ne jamais refaire le même circuit…Environ 1 samedi sur 2, le départ ne se fait pas au Taillan mais depuis un lieu à moins de 15 km. Cela permet de de découvrir d’autres lieux, d’avoir un peu de dénivelé, de découvrir des rivières, des lacs, des arbres exceptionnels etc.. 😉 Les marches font entre 8 et 10 km. En début et en fin de chaque séances nous faisons des échauffements et des étirements, environ 5 à 10 min.
ARSAC_1200
Etes-vous affilié à une Fédération ? Non.
Etant proche de la mer, vous arrive t-il de marcher dans le sable ? Nous faisons de temps en temps des sorties sur la plage Carcans, le Cap-ferret, etc… Nous tenons compte alors des marées, afin de profiter du sable dur de la marée descendante pour effectuer une sortie. Le marche nordique sur la plage a de nombreux avantages : on peut enfin lever la tête, voir au loin, sans risque de mettre les pieds dans une racine ;-). Le planté de bâtons est parfait, le sol n’est ni trop dur ni trop mou. Nous avons l’avantage d’avoir des plages très grandes, on peut donc faire des kilomètres rapidement et facilement. Enfin l’arrivée et le départ de la plage, nous permet de passer les dunes, et de remplir les chaussures de sable pour s’élever et être plus lourd ;-). La marche sur le sable permet d’améliorer sa technique, on peut ainsi facilement repérer sur le sable la position des pieds, la position du planté de bâton etc..
Vous même, comment avez-vous découvert la marche nordique ? Ma femme marchait avec une amie et a souhaité s’inscrire avec elle à la marche nordique. Elle m’a donc demandé un jour de l’accompagner au forum des associations pour se renseigner. Je l’ai accompagné, et un des bénévoles m’a proposé de faire la marche découverte avec ma femme et son amie.. çà a été le piège… je me suis inscrit avec elles… il y a un peu plus d’un an. Comme je connais parfaitement les bois, j’y faisais des cabanes dans mon enfance. Le groupe m’a rapidement ‘nommé’ guide…
La Gironde est-elle un terrain propice à la marche nordique et à la marche en général ? Je pense que toutes les régions de France sont belles à découvrir et la marche est un bon moyen de le faire. La Gironde comporte de nombreuses forêts, et elles sont globalement bien entretenues, donc oui, la Gironde est adaptée à la marche nordique, comme je pense beaucoup d’autre régions. Lors de certaines sorties officielles, nous devons marcher sur la route et je trouve moins de plaisirs que dans les bois. nous nous efforçons pour nos marches du samedi et du mercredi à marcher sur sol tendre, ce qui complique clairement les parcours, mais on y arrive ;-).
Vous n’avez pas encore prévu d’événement. Avez vous l’ambition un jour d’organiser votre randonnée ou course, pour faire connaître et représenter le Taillan Médoc ? Il y a une section de course, les 10 kilomètres de la Flèche du Taillan, qui intègre une marche. Il n’y a qu’un an que je suis dans la section, mais c’est possible qu’on le fasse, mais pas tout de suite. On a des coupes vents et des tee-shirt avec notre logo, donc on nous reconnaît dans les sorties chez nos voisins…
Avez-vous été confronté lors de sorties à des blessures ou autres accidents (vous ou adhérents) ? Oui, rien de grave heureusement. Mais il y a des chutes souvent liées à la fatigue, et aux racines cachées sous les feuilles. Les bâtons font que l’on a tendance à serrer les bâtons au lieu de les lâcher, du coup des douleurs aux mains ou sur le corps tombé sur les bâtons. Comme nous marchons sur du mou je pense que l’on réduit les chutes plus graves.
Pouvez-vous nous donner quelques anecdotes de sorties ? Nous rencontrons finalement assez souvent des chevreuils. Ne sachant pas si c’est le même ou un nouveau, nous lui avons donné un nom unique : Roger. Donc régulièrement on dit que l’on a vu Roger, ou on plaisante sur le fait que l’on a donné rendez-vous à Roger dans tel ou tel coin. Plus sérieusement ces rencontres restent magiques, surtout que parfois, l’animal ne part pas tout de suite.
Nous nous comptons toujours au départ, car il arrive que certains ou certaines dans le feu de la conversation, ne voient pas que l’on a tourné, on vérifie donc régulièrement que tout le monde est là et on va chercher les bavards ou bavardes.
On a fait une balade volontairement avec un départ derrière un mur pas très joli, qui cachait en fait un château du médoc.
Je vous remercie, un dernier mot peut être pour connaitre encore mieux votre association ou votre région ? La section marche nordique est une grande famille, plusieurs membres se connaissent depuis longtemps, de nombreuses personnes font d’autres activités ensemble, par exemple au niveau de la gym. Nous n’interdisons pas à nos membres de parler durant la marche. Aussi, les gens se mélangent, discutent, il y a un côté convivial fort, c’est pour cela que la section est appréciée. Il y a une équipe de bénévoles importants.
Merci ! Et continuez à nous donner de vos nouvelles 🙂
CARCANS_1200

1 réflexion au sujet de “Le Taillan-Médoc, un bon cru pour la marche nordique”

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s