Actualité, Blog, marche, randonnée, Saint-Jacques-de-Compostelle, Santé

Saint Jacques de Compostelle : La Voie du Puy en Velay

La Voie du Puy en Velay ou Via Podiensis de l’Auvergne jusqu’à Saint-Jean Pied-de-Port conjugue les superlatifs. Chemin le plus ancien depuis 1970, il est aussi le plus connu, le plus fréquenté, le plus beau pour les uns, la référence pour tous ceux qui se lancent une première fois… . Godescalc, évêque du Puy en 951, fit le pèlerinage par un itinéraire sans doute plus maritime que terrestre. Mais il nous légua son nom et devint ainsi le premier pèlerin connu. A son retour, en fondant la chapelle Saint-Michel sur le rocher d’Aiguilhe, il tissait le lien indissoluble qui unit Le Puy au « Chemin ».

La Voie du Puy-en-Velay, c’est d’abord une succession de paysages qui magnifient le périple. De la Haute-Loire au pays basque, vous traversez les traces volcaniques du Velay et le site pittoresque du Puy, puis les immensités de la Margeride et de l’Aubrac aux perspectives infinies qui inspirent un sentiment d’élévation. La vallée du Lot au cœur d’une nature verdoyante conduit vers le Quercy. Le sentier est ponctué par une architecture de pierre jusqu’à Lauzerte en passant par Cahors. Le fleuve, la Garonne, déploie sa majesté dans sa large vallée fluviale. Le franchir devrait être un moment fort ! La pierre laisse place à la brique. L’architecture est de terre en Lomagne. Le sentier ondule dans les côteaux agricoles de Gascogne. A Navarrenx, le pèlerin entre au pays basque. Il n’emprunte ni de grands cols ni de puissants dénivelés.

Abbatiale de Conques

La voie du Puy, c’est aussi un ensemble de merveilles de l’architecture médiévale. Elle est si riche de petits et grands édifices qu’il est difficile d’en dresser un portrait. L’abbatiale de Conques, le pont Valentré à Cahors ou la sculpture de l’abbaye de Moissac, comptent pour des chefs d’oeuvre du savoir-faire des hommes du Moyenâge. Saugues et Montcuq sont dominés par un donjon, Larressingle se protège derrière ses créneaux ; Lectoure, Condom, Eauze vivent à l’ombre d’opulentes cathédrales gothiques. Montréal est une bastide et Navarrenx une cité bastionnée. De secrètes et merveilleuses chapelles jalonnent le chemin : à Montbonnet, celle de Perse à Espalion, la chapelle Saint-Sernin au creux d’un vallon à Lauzerte, celle dédiée à sainte Germaine un peu avant Condom… . La Voie du Puy, c’est aussi une litanie de saints et de saintes, signes venus de la nuit des temps pour ceux qui s’interrogent et présence pour ceux qui croient : la Vierge Noire du Puy, sainte Foy à Conques, saint Benilde à Saugues, saint Fleuret à Estaing, saint Vivien à Figeac, la sainte coiffe à Cahors, sainte Quitterie à Aire-sur-Adour… . Ce sont aussi des gestes d’accueil, des présences amicales, des rencontres et de l’entraide qui lui donnent une épaisseur humaine… Le randonneur parti dans le doute se laisse porter chemin faisant par le sentiment d’authenticité de ces traces.

Si sa réalité historique n’est pas avérée, paradoxalement, sa richesse lui confère une magie qui en fait le « Chemin » en France.

Les Incontournables de la Voie du Puy en Velay

  • La chapelle St-Michel à Aiguilhe
  • Le plateau de l’Aubrac
  • Les vitraux de Soulages et le trésor à Conques
  • La triade Lauzerte, Moissac Auvillar pour sa richesse patrimoniale et la variation du paysage
  • Les villes médiévales de Figeac et Cahors
  • L’Espace Camino sur la démarche pèlerine au Puy-en-Velay
  • Les richesses gastronomiques : la lentille du Puy, l’aligot et le thé d’Aubrac, le fromage de Laguiole, les truffes de Lalbenque, le chasselas de Moissac, l’Armagnac à Eauze, le canard dans le Gers et les Landes, le vin d’Irouléguy
  • Les accueillants des Haltes vers Compostelle
  • Le projet artistique Fenêtres sur le paysage
  • Les plus Beaux Villages de France de l’itinéraire : Saint-Côme d’Olt, Estaing, Conques, Saint-CircqLapopie, Lauzerte, Auvillar, La Romieu, Larressingle, Montréal, Navarrenx, Saint-Jean-Pied de Port

Carte d’Identité de la Voie du Puy en Velay

Nom : Via Podiensis
Sentier : GR®65
Km/temps : 755 km / 32 jours
Niveau de difficultés : Tout public, quelques dénivelés ponctuels
Particularité : Le plus fréquenté, le plus médiatisé, le mieux doté de publications

Période conseillée : Mars à octobre
Les villes portes : Le-Puy-en-Velay ; Aumont Aubrac ; Figeac ; Cahors ; Moissac
Chemins d’approche : Sentier Via Gebennensis Genève – Le Puy GR®65 ; Sentier Cluny – Le Puy et Lyon Le Puy GR®765
Itinéraires alternatifs : Itinéraire pèlerin Via Arverna Clermont-Ferrand – Cahors sentier Figeac – Rocamadour – La Romieu GR®652 ; Sentier par la vallée du Célé (Lot) GR®651
Fréquentation estimée : 14 000 à 25 000 marcheurs / an

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s