Blog, La chronique de Claude Larmoyer, Marche nordique, Marche Nordique Tour

Claude Larmoyer : Sa non chronique du confinement

Screenshot_2020-04-26 (1) Claude NordiqueEn ce temps de confinement, le monde de la marche nordique continue à s’entretenir et à partager. Claude Larmoyer revient cette semaine avec une nouvelle non chronique, entre entraînement, nouveaux défis ou encore dictée.

Claude Larmoyer : Face à face avec mon calendrier…. d’annulations en reports : Bouleversé notre petit monde….. et le grand aussi, depuis six semaines nous tournons en rond, confinés dans notre kilomètre. Chacun fait preuve d’invention, d’ingéniosité… une multitude d’applications, de coachs en tout genre fleurissent sur Internet. Pour moi, par chance, intégré dès le début dans le très sélect club du HBA, c’est deux séances par jour sur Zoom sous la houlette de notre vénéré druide et champion breton Denis Leux et notre grand maître de la marche nordique Gérard Bernabé pour des séances très complètes d’étirements, de renforcement, de gainage, de perception du corps, très axées sur notre sport favori. Un travail bénéfique pour le jour où nous ressortirons les bâtons… Et, cerise sur le gâteau, « la tête et les jambes », tous les deux jours, notre maîtresse de la langue de Molière, Anne François nous propose sa dictée… Là au moins je fais des podiums. La Bretagne, terre d’accueil, invite à ces séances nos amis Alsaciens et autres Chaumontais, de Jean Luc Heckmann à Martine Tremel et bien d’autres ! Et pour garder l’esprit de compétition si cher à nos cœurs, nos marcheuses et marcheurs se lancent dans des défis indoor à vocation solidaire : Lutte contre le Covid ou pour la fondation de l’Abbé Pierre entre autre. Les Nordiques courent sur tapis, vélos ou divers rameurs etc…..avec vrais dossards et dons aux associations. Encore deux semaines à tenir et nous pourrons, peut-être, reprendre de la liberté en restant très prudent… Un peu de nostalgie… de ces belles compétitions qui nous ont échappé, après Roncq et sa Jaroise et Chamarande toutes deux reportées en octobre. Ce weekend ,nous aurions dû être à Bouilly (trail de Montaigu) sur les terres de notre ami Rodolphe Cressonnier pour un superbe parcours de vingt six kilomètres… une nationale bien éprouvante, même les Bretons auraient fait le déplacement !!! Bien sûr, je serais allé à Orange le deux Mai, et à Montigny sur Loing chez nos azimutés de Marc Thoraval, à Chaumont pour un beau vingt kilomètres avec Jean Noël Le Dentu, à Villard pour les France… et une petite halte chez Didier Omaly dans le Beaujolais. Mais voilà un petit virus à tout bouleversé. Nul doute que nous en ressortirons plus forts, plein de beaux projets, de belles compétions et de belles amitiés… »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

1 réflexion au sujet de “Claude Larmoyer : Sa non chronique du confinement”

  1. Bonjour,
    Oui tout est bouleversé, il faut garder le positif : ce confinement va nous permettre de faire ce que l’on faisait peu, du renforcement musculaire. On en ressortira plus fort.
    A bientôt
    Fabrice

    J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s