Blog, Interview, marche, Marche nordique

Sonia Mirás et Ramón Álvarez : Interview de l’équipe Orivip

NordCe samedi 4 mai 2019, Sonia Mirás, de l’équipe nationale andalouse, et Ramón Álvarez, de l’équipe nationale de Valence, ont remporté le Championnat Individuel Espagnol et les championnats par équipe avec leurs équipes régionales respectives.

L’équipe ORIVIP Team a réussi à les réunir dans un face à face pour leur poser une série de questions afin de mieux connaître ces champions titrés dans la ville de Elche (Alicante). Elche accueillait pour la première fois le troisième championnat d’Espagne et le championnat d’Espagne par équipes des fédérations autonomes, auxquels ont participé 215 participants et 9 équipes de la fédération autonome.

Un Grand Merci au Blog orivipshop.com et au Club de Marche Nordique de Grazalema de nous avoir contacter pour partager cette interview sur Culture Marche, dans sa version française.

marcha_nordica_campeonato_large.jpegSonía Mirás (Équipe nationale andalouse) s’est imposée avec un temps de 1 heure et 36 minutes et Ramón Álvarez (Équipe nationale de Valence) s’est imposé avec un temps de 1 heure et 32 ​​minutes, sur la distance de 14 kilomètres.

Sonia Miras, né le 28 octobre 1972 à Estrada et Ramón Álvarez, né le 24 juillet 1981 à Tavernes de la Valldigna, sont tous deux professeur d’éducation physique.

Avez-vous une phrase préférée ? Sonia : Parfois, sergent de fer, parfois muffin au chocolat », c’est ce que me disent mes camarades et mes étudiants. Ramón : Le bien est toujours à venir.

Quel est votre livre préféré ? Sonia : « Courir ou mourir » de Kilian Jornet, j’adore. Ramón : « Le sang des innocents » de Julia Navarro.

Et qu’écoutez-vous comme musique ? Sonia :  Madonna, Queen, Rozalen,… Ramón : Nirvana.

Comment vous définiriez-vous ? Sonia : Je me considère très travailleuse, constante, forte physiquement et mentalement. Je suis très incertaine, je cherche toujours l’approbation des personnes qui sont à mes côtés.
Ramón : Rêveur.

Avez-vous un athlète préféré ou une référence ? Ramón : Luís Alberto Hernando
Sonia : Ce que j’admire le plus, c’est peut-être tous ceux qui s’entraînent avec persévérance et dévouement, qui aiment le sport et l’activité physique et qui n’obtiennent pas les résultats escomptés, voilà mes sportifs préférés. Le gosse qui est arrivé à la fin, à Elche. La triathlète décédée en s’entraînant en tombant de vélo, mon amie María del Mar à qui il manque une jambe, Gregorio qui n’a pas de jambes, etc … Ce sont eux les vrais athlètes.

Combien d’heures vous entraînez-vous par semaine ? Ramón : 5 heures environ. Tout dépend des obligations familiales et du travail, vous savez que nous ne sommes pas des professionnels. Je combine le trail, la course à pied et le cyclisme. Sonia : Je m’entraîne pratiquement tous les jours entre 12 et 14 heures par semaine, je fais des entraînements croisés à vélo route et natation, je consacre 2 jours à des exercices de musculation fonctionnels en plus d’une demi-heure par jour, tous combinés avec la marche nordique.

Comment faites-vous pour allier sport, travail et famille ? Sonia : Eh bien, je pense que tout cela ne se mélange pas très bien. J’ai un peu abandonné la famille ces derniers temps, ils me soutiennent, mais j’ai l’impression de voler des heures à mes enfants et à mon mari. Ramón : J’essaie de m’entraîner après le travail, quand ma famille se repose.

Quelles sont vos chaussures préférées et quels bâtons utilisez-vous ? Sonia : J’aime bien m’entraîner avec les chaussures Mizuno, mais je suis en concurrence avec Innov. Pour les bâtons c’est Gabel. Je voudrais commencer à utiliser KV +. Je les ai essayé dans un cours d’instructeur MN et je les adore, plus particulièrement les Prestige. Ramón : Chaussures de trail, légères et flexibles. Pour les bâtons, c’est des bâtons à 80% de carbone. Ils me donnent plus de sécurité. Je combine les embouts en fonction du terrain.

Etes-vous sûr qu’en tant qu’athlète, vous prenez soin de votre régime alimentaire ? 
Ramón : J’essaie les mois précédents, sans hâte pour atteindre le poids idéal. Déjà dans les semaines qui ont précédé la compétition, je ne me prive pratiquement de rien car la charge d’entraînement est très lourde. La dernière semaine je m’occupe plus du régime alimentaire surtout les deux jours qui précédent la compétition. Les compétitions sont courtes, il n’est donc pas nécessaire à tout pris de faire attention plus que cela. Sonia : J’aime beaucoup les fruits, les légumes, les noix, la viande, je préfère le poisson, les œufs et le fromage. Ce n’est donc pas un problème pour moi.

Quel est ton circuit préféré ? Ramón : Santa Ana, j’ai été agréablement surpris, même si nous avons tous visité au niveau national et Lloret de Vistalegre. Sonia : J’aime les dénivelés, ils me font sentir forte, je ne suis pas très rapide, je suis plus résistante à cause de cela, les circuits en plaines ne sont pas idéals pour moi.

Que modifieriez-vous pour améliorer ces circuits ? Ramón : Je parie sur les circuits difficiles et de montagne, car nous appartenons à la FEDME. Sonia : J’aimerais que les circuits soient plus montagneux.

Avez-vous dédié cette victoire à quelqu’un en particulier ? À qui avez-vous pensé en franchissant la ligne d’arrivée ? Sonia : À mon équipe et à ma famille. Je suis très fier des deux, je pensais à l’équipe nationale, je rêvais de la victoire de l’Équipe féminine andalouse. Ramón : J’ai pensé à d’innombrables personnes qui m’aident quotidiennement. D’abord à ma famille, bien sûr !  La force et l’esprit de Pablo Ariza sont mon inspiration. Il représente l’histoire de la marche nordique en Espagne. Pour David Ráez, il nous manque ! Juana Tur, pour sa patience et son dévouement. Nous lui devons beaucoup, il nous aide à comprendre la marche nordique. À mon physio José, qui est aussi mon conseiller spirituel et psychologue. Comme c’est grand ! À Peli et Andrés, qui, grâce à leur expérience, la perfectionne grâce à leurs exercices. Au personnel technique de FEMECV, qui s’est occupé de nous avec tant de soin (Mariano, Susana, Ignacio, Roberto). Pour ma sélection compris. Nous avons créé une grande amitié ! Et à tous les amis du territoire national, que j’aime saluer et partager dans les différentes compétitions de marche nordique. En bref, c’est une très longue liste.

Qui était votre référence en marche nordique à vos débuts ? Sonia : Regina, je l’admire et on m’a parlé d’elle avant de la rencontrer personnellement à Santa Ana en 2016. C’est une référence nationale. J’admire Arantxa Pinedo, une grande athlète et une grande personne. Ramón : Víctor Candela et Pablo Ariza, sans aucun doute.

Enfin et en guise d’adieu, comment vous voyez vous l’équipe Orivip « Los Tritones » du point de vu etechnique, compétitif et de manière extra-compétitive ? Sonia : Je les vois beaucoup grandir, avec des personnes très compétentes, travailleuses et combattantes, fortes et compétitives, unies. De manière extra compétitive : bons amis.
Ramón : Je pense que votre philosophie de la vie et de votre amitié est avant tout quelque chose que nous réalisons tous et que nous apprécions, Curro, J. Ramón Sanz, Manu …. etc. Vous êtes des personnes qui aiment saluer et partager leurs expériences avec vous. Cela en dit long sur votre qualité humaine. Sur le plan technique, je suis surpris par la grande évolution de ses composants et par les grandes victoires que vous remportez. Je pense que vous êtes un club à prendre en compte face à Séville.

 

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s