Blog, La Ville, marche

Le code de la route évolue en faveur des piétons et des cyclistes.

cycliste-piéton-au-sol1.jpgLe code de la route évolue en faveur des piétons et des cyclistes

Dans une politique d’aménagement en faveur des transports actifs que sont le vélo et la marche, le code de la route permet de sécuriser les piétons et les cyclistes. Dans son dernier communiqué, la Fédération Française de la Retraite Sportive rappelle quelques évolutions du code de la route en faveur des piétons et des cyclistes. Il est toujours bon d’en rappeler les règles.

  • Le cédez-le-passage cycliste au feux : Cette signalisation permet au cyclistes de franchir le feu rouge pour s’engager dans les directions indiquées par les flèches, sous réserve de céder le passage à tous les usagers qu’ils croisent, en particulier les piétons. ScreenHunter_01_Oct-_24_13-20_cle0ccfd9-84820
  • Sens interdit, sauf cycliste : Si la rue est à double-sens cyclable, cela est normal puisqu’il s’agit alors d’une rue autorisée dans les deux sens pour les cyclistes tout en restant à sens unique pour les autres véhicules. Le panonceau ‘sauf vélo’ ajouté sous le panneau sens interdit, permet aux cyclistes de circuler en sens inverse. Cet aménagement devient de plus en plus courant. Il est même la règle dans les zones 30 et autres rues limitées à 30, les zones de rencontre et les aires piétonnes.téléchargement
  • Zone de rencontres : Piéton d’abord ! : Introduite dans le code de la route en 2008, la zone de rencontre définit un espace de circulation ouvert à tous les modes de déplacements, où les piétons sont prioritaires (sauf vis-à-vis des tramways) et peuvent marcher librement partout. La vitesse des véhicules est limitée à 20 km/h. Le stationnement n’est possible qu’aux emplacements prévus. Toutes les rues sont en principe à double sens pour les cyclistes. France_road_sign_B52.svg
  • Zone 30 : En zone 30, la vitesse est limitée à 30 km/h. Les rues sont aménagées en cohérence avec cette limitation. Elles comportent généralement des trottoirs pour les piétons et une chaussée où cohabitent les autres usagers. Toutes les rues sont en principe à double sens pour les cyclistes.

téléchargement (1)

  • 135 euros, coût de l’amende pour stationnement très gênant : Depuis juillet 2015, plusieurs infractions relatives aux stationnements illicites ont fortement augmenté et sont désormais passibles d’une amende de 135 euros, contre 35 euros auparavant. En font partie: le stationnement ou l’arrêt (même pour 30 secondes, même à cheval) sur un trottoir, sur un passage pour piéton, 5 mètres avant celui-ci en l’absence de place matérialisée, sur une bande ou une piste cyclable.
  • Un piéton veut traverser : je lui cède le passage : Plus qu’une courtoisie, c’est une obligation… Tout conducteur est tenu de céder le passage au piéton qui s’engage de façon régulière (en respectant les règles qui sont les siennes) dans la traversée d’une chaussée ou qui manifeste clairement son intention de le faire. Cette règle vient compléter le principe de prudence, également inscrit dans le code de la route, qui indique que tout conducteur doit faire preuve d’une prudence accrue à l’égard des usagers les plus vulnérables. Une façon d’exprimer que le plus protégé (par sa carrosserie) doit faire attention au plus fragile (piéton, cycliste). Un conducteur, qui dans les conditions citées, refuse le passage à un piéton encourt une amende de 135€ et un retrait de 4 points du permis.
  • Le sas cycliste : Il s’agit d’une position avancée plus sûre offrant un espace réservé aux cyclistes. Il est placé juste avant le feu tricolore et est délimité par une ligne pointillée en amont de laquelle les véhicules motorisés doivent s’arrêter. Il est matérialisé par des pictogrammes vélo. Son accès est généralement prévu par une bande cyclable. Il devrait bientôt être généralisé dans tous les carrefours à feux.SASVELO1
  • Cyclistes, écartez-vous des véhicules en stationnement sur les voies où la vitesse maximale autorisée n’excède pas 50 km/h, les cyclistes peuvent s’écarter du bord droit de la chaussée d’une distance nécessaire à leur sécurité, lorsque des véhicules y sont stationnés.
  • Chevaucher la ligne blanche pour dépasser un cycliste est possible ! Si vous êtes derrière un cycliste et que vous souhaitez le dépasser, alors qu’il y a une ligne continue, vous êtes autorisé depuis juillet 2015, à chevaucher cette ligne pour effectuer son dépassement, sous réserve que vous puissiez le faire sans danger. Seul le chevauchement est autorisé et non le franchissement complet.

Pour plus de détail, rendez-vous ici même, sur le site de la Fédération Française des Retraites Sportives ou sur le site du Centre d’Etudes et d’Expertise sur les risques, l’environnement, la Mobilité et l’Aménagement (Cerema).

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s