De retour de Bretagne, Claude Larmoyer nous fait vivre son week-end Nordik 100% breton, entre Rennes et Saint-Avé, dans le Morbihan.

Claude Larmoyer : « Belle effervescence aux alentours du Roazhon Park ce samedi 24 Septembre à Rennes, lieu mythique pour les amateurs de foot, avec une organisation exemplaire du Stade Rennais Athlétisme, 1 200 athlètes inscrits, pas moins de quatre épreuves sur le weekend, c’était la fête du sport pour une rentrée prometteuse.

Pour nous les passionnés de Marche, un évènement essentiel, le SRA souhaitait inscrire la Roazhon Nordik au calendrier du Challenge Marche Nordique Tour 2023. C’est donc pour cette année une audition débouchant l’an prochain sur un label régional et donc sélectif pour les France ! Un plus pour les amis Bretons…et les autres.

Et ça bouge dans les instances de la FFA, au niveau de la Commission Nationale de Marche ! Depuis quelques mois,un groupe de réflexion composée de 36 intervenants avec une égale parité Femmes / Hommes de notre sport, athlètes, entraîneurs, coachs, organisateurs se penchent sur un remodelage d’un règlement peu adapté au développement de la MN. Par visio ou questionnaires, chacun étant libre de consulter dans ses relations, une ébauche de nouvelles règles ont été testées sur la Roazhon. Elle sont consultables sur le site de la FFA. Les enseignements vont en être tirés dès à présent et une nouvelle mise en situation aura lieu sur la Capétienne à Senlis le 13 Novembre prochain, MNCN de 20 km, épreuve également en audition.

Profitant des expériences à l’international, Italie, Pologne entre autres…Erwan Pellerin du SRA a planché sur des modèles de pictogrammes devant faciliter la compréhension du geste par les marcheurs, juges, voire public ! Un bon dessin vaut mieux que de longs discours.

Jean-Pierre Lutz, membre de la CNM en présentait les modalités sur le ligne de départ. Pas de boucle de pénalité tout sauf égalitaire, mais plutôt un Stop and Go, le juge après annonce du dossard concerné présente le pictogramme adapté en stoppant le marcheur et appose une croix sur le dossard du fautif ! Période de rodage oblige, pas facile d’avoir à la fois le pictogramme et le feutre pour la croix ! Et globalement la sanction est légère, donc à affiner. Autre essai, le départ est filmé et visualisé par les juges, fautes sanctionnables à l’arrivée, et le départ s’est bien passé !

Nouveauté également, la possibilité de se ravitailler en marchant sur les MNCN, un progrès indéniable mais il reste important de maintenir ses bâtons près du corps ! Belle évolution donc, il reste bien sûr beaucoup de points à confirmer, affaire à suivre !

Mais revenons à cette belle épreuve, MNCN de 13,2 km, 75 m de D+, au départ du stade de l’écluse. Quatre km de chemin de halage en bord de Vilaine sous un soleil bien chaud, pour arriver aux terrasses d’Apigné, tour de l’étang, puis je suis surpris par une plage de sable mou, pourtant sur le plan du parcours, mes chaussures font le plein…un petit tour en campagne, un bonjour aux gens du voyage, on longe les jardins familiaux, un petit air de pollution le long de la quatre voies, une visite au centre d’entraînement Henri Guérin bien connu des marcheurs du SRA, et c’est le retour par les bord de Vilaine, une passerelle et c’est l’entrée triomphale dans le mythique Roazhon Park sous les applaudissements et notre nom sur l’immense panneau lumineux !

A ce petit jeu sur les 48 inscrits, 45 seront à l’arrivée, en tête Olivier Guillemin de Courir à St Avé termine en 1:20:39 malgré 2 pénalités pour une histoire d’épaules, sans doute des bâtons un peu courts…un beau sprint final lui permet de devancer son complice Christophe Guillemin SL/Vannes Athlé de 2 petites secondes et c’est une belle troisième place pour Alain Le Boulanger du SRA en 1:23:21.

Chez les filles, toujours aussi déterminée avec le maillot du SRA, c’est Marie-Agnès Briand qui l’emporte en 1:27:29 devant la revenante France Allain SL/AC Haute Vilaine en 1:28:35, suivie d’Élodie Besnier-Kerven du SRA, 1:29:20

J’ai regretté l’absence d’affichage des résultats, élément indispensable puisque point de départ du temps de 30 mn pour les réclamations. Bon, tout c’est bien passé mais !!!! Notre Juge Arbitre s’est montré peu coopératif sur ce point, dommage ! Et des podiums bien rapides mais 1 200 athlètes à gérer, on peut comprendre !

Une qualité exceptionnelle pour la galette saucisse, du vrai sarrasin local, de la bonne saucisse cuite au bouillon et grillée à souhait, un rêve. Et ne parlons pas de la bière…mention spéciale pour un passionné de bons produits Bretons.

Enchanté d’avoir participé, terminé avec mon ami Stéphane Grégoire de Courir à St Avé, un marcheur au top qui avait choisi de prendre son temps pour marcher avec ses amis…il m’attendait sur le dernier km pour un beau final, une ligne d’arrivée franchie de concert, je le bats au privilège de l’âge, drôle de règle ! mais bel exemple d’amitié Nordique !

Une courte nuit et direction St Avé pour ma deuxième épreuve du Weekend….les Foulées de Kérozer, trentième édition des Foulées, huitième pour la Nordique, organisées par mes amis de Courir à St Avé, la famille Jaunet et une solide équipe de compétitrices et compétiteurs assistés des habituels et indispensables bénévoles…Toujours ce même accueil si sympathique, bon vraiment tôt, mais huit épreuves dans la matinée, pas le choix. Le café de Jean-Yves est apprécié, un bonheur de retrouver Nathalie et tous les autres, Olivier qui sera encore une fois aux crêpes, les petits nouveaux du club, Solenn Rousseau et ses chaussures !!! et Pascal Lauden, tous deux ayant quitté Quimper.

Un si beau parcours, le départ est donné dès 8 h 30 au Belvédère de Kérozer, un ancien moulin à vent, une belle montée en lacets devant le collège Notre Dame et ce sont de petits chemins dans les bois de Kérozer, un vrai parcours Nordique avec de la relance à souhait. Nathalie est passée par là ! quelques endroits un peu délicats, les deux bâtons en avant mais les juges sont tolérants…on retrouve le stade de Lesvellec pour reprendre le chemin de l’aller, croiser les coureurs des autres épreuves et enfin traversée du bois de Kérozer, – pour moi souvenir des années Covid – pour finir sous l’arche au pied du Belvédère…en tout 10,19 km D+ 95 m, une MNCN avec 2 ravitos !

Olivier Guillemin était chez lui, de nouveaux bâtons pour éviter les fautes de la veille et il l’emporte en 1:08:53 devant Gilles Le Sommer de Baden en 1:09:13 et Stéphane Guégan de Colpo en 1:10:32.

Chez les filles, boostée par ses nouvelles chaussures, la dernière recrue de Courir à St Avé Solenn Rousseau l’emporte en 1:22:29, suivie d’Edith Le Yaouanq en 1:22:35 et sur la troisième marche, Violaine Variparis en 1;22:54…..toutes trois de Courir à St Avé.

Pour moi ce n’est que du bonheur, la beauté du parcours, la présence des amis, l’ambiance locale, malgré la fatigue de la veille, je ne décroche pas, soignant ma gestuelle et tout en relance, je termine à fond sous l’œil bienveillant d’Olivier en 1:38:49 malgré une petite erreur de parcours qui me fait perdre deux places !!! vingt septième sur trente et un arrivés, une belle fin de Weekend.

Rendez vous dimanche prochain pour une nouvelle épreuve du MNT à Arc-et-Sénans aux Salines Royales…et oui ! la compétition continue !« 

Toutes les chroniques de Claude Larmoyer sont à retrouver sur ce lien.