Après Caroline Moireaux, Pascal Auger nous livre un nouvel article avec l’histoire d’Annie Chabot, qui partage ce bonheur simple de marcher.

Elle réussit le Défi ÇA MARCHE sur le Chemin du Québec

« D’être le premier dehors le matin, on dirait que la ville t’appartient, tu es tout seul. »

C’est en novembre 2021 qu’Annie Chabot, une passionnée de la marche, décide de relever le Défi ÇA MARCHE. Elle doit marcher un peu plus de 1200 km en sillonnant, à son rythme, les rues de son quartier, de sa ville. Elle a 26 semaines pour effectuer ce défi qu’elle réalise en 73 jours. C’est tout un exploit.

« J’ai pris le goût de partir marcher pas juste dans les rues mais dans le bois et y découvrir du plaisir. »

Choix santé

Cuisinière de formation, c’est dans sa région natale de Bellechasse qu’Annie ressent le besoin de bouger principalement pour se mettre en forme, se faire une santé. Elle s’est mise à la marche et, depuis ce temps, elle vit des moments de bonheur chaque fois qu’elle sort dehors. Au début, elle faisait des petits kilométrages et elle s’est mise à rallonger puis rallonger.

Depuis 4 ans, Annie vit à Saint-Georges de Beauce et malgré un relief plutôt côteux, elle fait tout à pied  avec son sac à dos que ce soit l’aller-retour du travail, faire les courses, etc..  Pour Annie, une journée normale compte entre 10 et 12 kilomètres de marche. Depuis qu’elle participe au Défi ÇA MARCHE, elle s’oblige à ressortir à tous les jours même après le travail puisqu’elle veut faire monter son kilométrage.

« Il y a 18 ans, tu m’aurais lancé le Défi ; c’est sûr que j’aurais juste fait 1 km dans ma journée parce qu’étant la patate sur le sofa, ça aurait été suffisant. »

Bienfaits de la marche

Quand Annie arrive au travail, elle a déjà 3 kilomètres de marche et cela peu importe la saison ou la température. Elle se sent pleine d’énergie, prête à travailler. Puis, le soir, quand elle retourne chez elle, la marche lui permet de décanter, d’évacuer un stress ou un incident survenu durant la journée. Bien des gens doivent trouver cela routinier de toujours faire les mêmes trajets mais pas Annie.  Avec les 4 saisons que nous vivons au Québec, Annie voit des tableaux différents à chaque jour qui mettent tous ses sens en éveil.

Le Défi ÇA MARCHE est en même temps une levée de fond pour le développement du Chemin du Québec qui part de l’Aéroport de Dorval jusqu’au Bout du monde (Cap Gaspé). Les donateurs d’Annie lui ont donné un autre défi soit celui de faire l’aller-retour du chemin dans les délais prescrits. Présentement, sur son chemin du retour, Annie approche Rimouski. Si elle n’a pas de pépin, elle réussira haut la main. Quand on lui demande ce qu’elle retient de la marche et/ou de ce Défi, elle nous répond :

« Le bonheur de marcher. Le bonheur ça s’achète pas mais moi je le vis à tous les jours en sortant dehors, entendre les oiseaux, sentir, regarder, c’est merveilleux. »