Blog, Interview, marche, Santé

La Marche c’est le pied ! Entretien avec Julie Bolle et Christophe Van de Velde, podologues

Chris et Ju.JPGLa Marche c’est le pied avant tout ! Il convient donc de bien connaître ce membre de notre anatomie.

Relié à la jambe par l’articulation de la cheville, le pied supporte le poids du corps en position debout et nous permet de nous déplacer. En prendre soin est donc essentiel pour bien marcher, et plus encore… Je vous propose d’en savoir plus en compagnie de Julie Bosse et Christophe Van de Velde, podologues à Marche-en-Famennee (Belgique) et au Luxembourg. Un GRAND Merci à eux pour leur disponibilité !

On peut lire sur votre site, podomarche.be, que le pied est composé de 26 os. Pourtant souvent, en cas de chute, on entend plus souvent de la casse au niveau du genou ou plus généralement de la jambe, voire de la cheville. Quels sont les principales causes de casse au niveau du pied et quelles sont les parties les plus touchées ? Votre observation sur le nombre d’os du pied est très intéressante, car elle donne déjà réponse à votre question. E en effet, le pied possède 26 os + 2 sésamoïdes. La nature est bien faite, s’il y a autant d’os au niveau du pied, c’est sans doute pour en faire une région de notre squelette à la fois solide et mobile. La quantité d’os permettra de mieux répartir les contraintes de pression et forment un ensemble d’articulations permettant de mobiliser au mieux. C’est pour ces raisons, en dehors d’un contexte traumatique exceptionnel, qu’il y a très peu de « casse » si par là vous parlez de fracture. Dans notre cabinet, les causes de fractures sont généralement provoquées par les entorses de cheville avec arrachement osseux. La fracture la plus répandue est la fracture dite « de fatigue ». Elle est similaire à une petite brèche dans un verre. La cause est une sur-sollicitation de l’os par un excès de pression hyper-localisé, dont il faut analyser la cause, souvent mécanique. Généralement les plaintes osseuses se situent sur l’avant-pied ou le talon.

Marcher est bon pour la santé, mais avaler les kilomètres peut s’avérer compliqué pour les pieds. Quelles sont les principales blessures que vous avez pu rencontrer dû à un excès de marche ? L’excès de marche ne devrait pas exister comme cause de blessures, mais bien la contextualisation. A l’origine, l’être humain est une chasseur cueilleur capable de parcourir de très grandes distances pour subvenir à ses besoins alimentaires. Une marche de 10, 15 20 kilomètres ou plus ne devraient donc pas nous poser problème ! Cependant, notre ère est bien différente et nous nous sommes fort sédentarisés, c’est une des causes de blessures, car notre corps s’est modifié et fragilisé par le manque d’activité. Plus techniquement et ce qui nous intéresse, c’est ce qu’on appelle la « technopathie ». Ce terme englobe les blessures liées à une mauvaise pratique de l’activité traduit par une mauvaise façon d’exécuter un mouvement ou encore du matériel inadéquat. C’est sur ce dernier point que la plupart des blessures surviennent. Deux types de blessures :

  • Epidermiques : Phlyctènes (cloches, ampoules) – Hématomes unguéaux (« bleus » sous l’ongle) – Arrachement d’ongle – Pied d’athlète (Petites fissures entre les orteils mycose).
  • Musculo-squelettique : Tendinites (inflammations des tendons) – Crampes

Fractures de stress pour les blessures épidermiques, il faudra principalement veiller au chaussage ! Pour les blessures musculo-squelettiques dans le cadre d’un récurrence, il s’agira de veiller également au chaussage, mais aussi à l’analyse de la marche du podologue, afin de déceler tout mauvais positionnement du pied.

Il existe trois formes de pied : le pied grec, égyptien et carré. Peut-on dire qu’il y ‘a des formes de pied plus adaptées que d’autres à la marche ? Ces différences de pieds n’ont aucuns avantages ou inconvénients les uns par rapport aux autres. A ce détail près que le chaussage pourrait porter préjudice à l’un ou l’autre type de pied s’il n’est pas choisi en respectant la forme de son pied. Ce n’est pas au pied de s’adapter au chaussage mais l’inverse !

Quels sont les soins essentiels à réaliser pour un grand marcheur et pour tout marcheur d’ailleurs ? En terme de soins essentiel, voici quelques conseils : Bien hydrater ses pieds avec une crème pour pieds. Une peau hydratée est plus souple et résistante au tiraillement et friction. Avant une marche, veiller à couper vos ongles, cela limitera le risque d’arrachement d’ongle ou d’hématome sous l’ongle. Plus indirectement, une bonne alimentation et hydratation favorisera un bon fonctionnement global de votre corps.

Le choix d’une bonne chaussure est primordiale, mais pas toujours évident à réaliser, entre les quelques secondes à essayer une paire et des heures de marche. Quels conseils donnez-vous pour faire le bon choix ? Globalement, une bonne chaussure doit vous paraître confortable et pourquoi pas esthétique, car elles vous motiveront à les chausser ! Plus techniquement, la chaussure doit correspondre à votre activité. En effet, une chaussure pour faire le « Ravel » ne va pas avoir les même caractéristiques que celle pour l’alpinisme. Ces chaussures seront différentes en terme de rigidité, hauteur de tige, graufrage de semelles… Un magasin spécialisé saura vous aiguiller. La chaussure devra répondre prioritairement aux caractéristiques suivantes : Respirabilité, Imperméabilité (si besoin), mais aussi adaptée à la forme de votre pied. Quelques conseils : Essayez vos chaussures en fin de journée car les pieds sont en général plus gonflés et avec vos chaussettes de marche. Cela vous aidera à apprécier dans les conditions plus réalistes. Veillez donc à choisir vos chaussures entre une à deux pointure en plus. N’hésitez pas à sortir du magasin si vous en avez l’autorisation, et marcher à bonnes enjambées. Pour vos chaussures existantes, traquez les usures de vos semelles extérieures et ne laissez jamais vos semelles trop usées, cela modifiera votre mécanique de marche.

Quelles peuvent être les conséquences d’un ongle mal coupé ? La conséquence la plus fréquente est l’ongle incarné. De manière générale, veillez à couper vos ongles avec une pince à bec plat. L’ongle doit avoir une coupe carrée mais avec les bords arrondis à la lime.

En quoi une mauvaise façon de marcher, ou une mauvaise chaussure, peut engendrer des douleurs dorsales ou autres ? Cette question amène des réponses très vastes dont il n’est pas possible d’épiloguer sur cette interview. La marche est automatique, dans notre quotidien, il n’y a pas de bonne ou mauvaise façon de marcher. Lors de la marche sportive, il y a certains conseils techniques qu’il faut alors acquérir, d’où l’intérêt d’être accompagné de marcheurs expérimentés afin d’optimiser vos efforts. Concernant le podologue, il va plutôt s’intéresser à l’alignement de vos pieds et l’incidence qu’ils peuvent avoir sur l’ensemble de votre posture et sur votre dynamique de marche. Pensez simplement que vos pieds sont le seul point de liaison entre le sol et vous. Si vos pieds se positionnent mal avec ou sans chaussures, ils vont avoir une incidence sur tous les autres étages de votre corps.

Qu’est ce qui peut provoquer un ongle noir – comment l’éviter et comment le soigner ? L’ongle noir est un hématome sous l’ongle. Comme expliqué précédemment, il peut être causé par un choc ou bien des frottements répétés (comme par exemple les orteils qui butent contre la chaussure lors d’une longue descente). Souvent, la cause est une chaussure trop petite ou trop serrante. Pour un traitement optimal, vous n’avez pas plus de 48 heures pour agir. Lorsque l’hématome apparaît, vous devez faire deux petits trous sur l’ongle afin d’en retirer le sang emprisonné. Passé ce délai, le sang coagule et risque de soulever l’ongle, voire de le soulever dans les prochaines semaines. Le podologue est équipé du matériel stérile et adéquat pour exécuter ce traitement.

Un ongle abîmé suite à une mycose ou autre repousse pas de la même façon. Comment faire pour retrouver un ongle normal ? Que ce soit causé par une mycose, un choc ou autre, si l’atteinte est localisée strictement sur l’ongle, l’ongle reprendra une forme normale. Il faudra cependant attendre la repousse d’ongle. Si durant ce temps, l’ongle est douloureux, le podologue pourra au moyen d’orthèse corriger la courbure ou remplacer un ongle arraché…. Si l’atteinte est localisée également sur la matrice de l’ongle (situé sous la peau à la base de l’ongle), alors la forme de l’ongle pourrait être irréversible.

J’ai souvent vu qu’il était important de marcher pied nu dès que l’occasion se présente. Est ce vrai ? Et quels en sont les bénéfices ? Oui cela est tout à fait vrai. Les pieds ont ce qu’on appelle un rôle proprioceptif. Ce terme veut dire que la sensibilité des pieds permet d’informer notre cerveau du positionnement que nous avons en temps réel. Ces informations sont primordiales pour que le cerveau puisse commander les muscles pour exécuter une action (se tenir debout, marche….). L’intérêt de marcher pieds-nus est de tout simplement à entretenir cette sensibilité, qui malheureusement est mis à mal par un chaussage presque permanent, dès notre plus jeune âge. Nous pensons d’ailleurs qu’un déficit proprioceptif peut avoir une influence néfaste sur l’ensemble de notre corps. Un bon conseil : Marchez pieds-nus dès que nous pouvez et dans un environnement sans risques.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s