Blog, Challenge Nordique Bretagne, Interview, Marche nordique

Entretien avec Laurence Coathalem, qui affiche ses ambitions pour l’Ultra Marin

da5186e3798ee56d4c8b6b61182e5f81-laurence-coathalem-la-star-de-la-marche-nordique.jpgA quelques heures de l’Ultra Marin, dont elle sera l’une des favorites, Laurence Coathalem, diététicienne de profession, nous a accordé un long entretien pour évoquer son sport et ses ambitions.

Licenciée à l’association Courir à Saint Grégoire, la grande rivale et amie de la championne de France, Nathalie Jaunet, a cumulé les victoires tout au long de la saison et signe une 2ème place au classement final d’un Challenge Nordique Bretagne 2018 riche d’événements. Samedi prochain, elle s’alignera sur l’Ultra Marin, 1ère épreuve du Challenge Nordique Bretagne 2019, avec de grandes ambitions. C’est donc avec un grand intérêt, que je vous propose de découvrir l’une de nos plus grandes championnes de Marche Nordique. Un Grand Merci à elle, pour sa disponibilité.

Vous avez fait de nombreuses courses à pied avant de vous consacrer à la marche nordique et vous vous êtes illustrée rapidement. Comment expliquez vous votre réussite ? J’ai débuté la marche nordique en mars 2015, suite à une année de pause pour blessure. Après avoir fait deux sorties sur mon canal avec des bâtons, sans aucune technique, je me suis rendu compte que je marchais à 8 km/h. J’ai participé au trail de Cancale, terminé 5ème et j’ai aimé ce type d’effort : circuit nature, beaucoup de dénivelé.Le travail foncier que je faisais pour préparer mes semi et marathons a été un point positif pour ma condition physique, j’avais déjà des habitudes de marcheuse avec des randonnées en montagne chaque année.

Comme beaucoup de compétiteurs, le passage à la marche nordique intervient suite à des blessures. Est ce que ça été votre cas ? Oui suite au marathon de Paris en 2014, j’ai eu des problèmes de dos et de genou, pendant un an je n’ai pas pu courir ou très peu. Depuis, la marche nordique ne m’a engendré aucun problème et je peux à nouveau courir : 2 à 3 mois par an et ainsi faire un peu de marathon. Paris en 2016, Barcelone en 2017 et Madrid en 2018.

Le challenge nordique Bretagne 2018 vient à peine de se terminer, avec le Trail des Craquelins que vous venez de remporter, et le Challenge Nordique Bretagne 2019 débute déjà le 30 juin prochain. Vous prévoyez-vous des temps de pause durant l’année ou êtes vous toujours en phase de compétitions ? Oui toujours des temps de pause. Ma saison a commencé début septembre 2017 pour la préparation du Championnat de France, puis j’ai levé le pied avec une ou deux compétitions du Challenge. Après des vacances en Janvier 2018, j’ai repris la MNT et le challenge , puis arrêt en mars pour la préparation du Marathon et j’ai enchaîné sur la MNT avec une victoire ( ma première à Roncq en Avril 2018)  et le challenge. Puis 2 semaines de vacances en Mai, mais avec toujours du foncier type course à pied, et reprise du challenge avec beaucoup de compétitions pour la préparation de l’Ultra marin de Vannes. En fait , je me prépare sur des cycles : travail avec + ou – de compétitions et périodes de repos.

Vous avez cumulé les victoires tout au long de la saison. Le Challenge nordique Bretagne 2018 était-il un objectif cette année ? Êtes vous déçues de cette 2ème place ? J’ai 2 objectifs : le MNT – le championnat de France et l’ultra marin de Vannes. Le challenge n’est pas un objectif pour moi il me permet de faire des compétitions et de progresser parmi des marcheurs de qualité. Cette année j’ai fait 21 compétitions et j’en ai remporté 17, et 4 secondes places derrière la championne de France et de Bretagne mon amie Nathalie JAUNET. Je suis contente de ce résultat. En 2015 lors de mes débuts, j’ai terminé déjà 2ème du Challenge.

podium femmes.jpgQue retenez-vous de ce Challenge 2018 ? J’ai pris le parti de faire surtout des compétitions en Bretagne, sans faire de calcul de points ou de bonus. Avec mon époux , les week-end de compétition sont souvent l’occasion de faire du tourisme sur notre belle région.

Peut-on dire qu’il s’agit de votre meilleure année ? Ce n’est pas ma meilleure place, mais cette année j’ai fait plus de compétitions et surtout j’ai souvent gagné.

Avez-vous des courses qui vous tiennent plus à cœur que ce soit en Bretagne ou sur le Marche Nordique Tour ? Oui en Bretagne bien sûr comme La Corrida de Langueux avec la traversée de la baie de St Brieuc, le trail de la pointe du Raz, et bien sûr l’Ultra Marin de Vannes. Ces sites sont remarquables et des organisations de qualité où les marcheurs sont mise à l’honneur. En MNT les circuits sont fermés avec une répétition de boucles, ce qui donnent moins de charme au circuit mais j’aime aussi ses rendez-vous, car le niveau est élevé, les juges donnent la place à la technique, et c’est le sport compétition. L’essentiel n’étant pas de gagner dans son village, mais plutôt de se mesurer aux autres et de progresser. La Bretagne est une région riche en compétitions et en compétiteurs de qualité.

On sait que la diététique est importante pour un coureur, notamment qu’il faut bien manger quelques heures avant une compétition et pas juste avant le départ. Est ce aussi important pour un marcheur ? La diététique est importante surtout en phase de préparation, avant et pendant l’effort elle l’est moins, il faut juste éviter quelques erreurs. Pour tous les sports que se soit la course à pied ou la marche nordique, une bonne hygiène de vie : alimentation , hydratation, sommeil , étirements et  récupération , sont incontournables

En tant que diététicienne, y’a t’il des aliments à privilégier pour la marche nordique ? Et d’autres à éviter ? Il n’y a pas d’aliment miracle, tout repose sur un équilibre. La phase primordiale est la préparation avec une alimentation variée et adaptée au rythme de l’entraînement et du mode de vie de l’athlète pour éviter les carences.L’hydratation est un point essentiel pour tout sportif, et ce week-end avec les conditions météo ( fortes chaleurs) sera un facteur important de réussite ou de contre performance sur l’ultra marin. Pour ma part , je me prépare avec ce paramètre, mais des conditions extrêmes sont parfois difficiles à gérer, seule une bonne connaissance de soi peut aider.

Vous alternez avec la course à pied. Pour vous qu’apporte la marche nordique à la course à pied et vice et versa ? J’alterne par période,  je dispose de trop peu de temps ( raison professionnelle) pour faire les deux ensemble. En général, je fais 2 mois de course à pied pour préparer un marathon, puis 1 à 2 fois un mois entre les pauses de marche. La course à pied m’apporte du cardio et de la condition physique, la marche nordique me permet de faire aussi de la condition physique et surtout sans traumatisme car il y a moins de d’impact au sol .  Ces deux sports sont des sports d’endurance , on retrouve les mêmes sensations : gestion de l’effort, du mental, du dépassement de soi …et du plaisir.

marche-f.jpgPour gagner, la préparation physique et le mental sont -ils aussi importants ? Primordial, cette année j’ai fait trois fois 4ème à moins de 10 secondes du podium en MNT et là je pense que j’ai encore des points à travailler au niveau du mental. Pour la préparation physique celle-ci est indispensable, elle facilite la progression et permet de maintenir son niveau, bien adaptée elle limite les blessures.

Quelles sont vos prochains objectifs et ambitions ? Les Championnats de France ?L’ultra marin est mon objectif du moment, j’aime cet effort de longue durée c’est grâce à cette compétition en 2015 à mes débuts que j’ai aimé la marche nordique, je le prépare et le gère comme un marathon. Le Championnat de France est bien sûr un objectif mais c’est la course d’un jour, il finalise une saison de MNT et la pression est toujours grande.

Merci, un dernier mot peut être ? La marche nordique est un sport merveilleux, mais ce n’est pas toute ma vie, j’ai également une vie professionnelle riche, je travaille comme diététicienne au sein d’un établissement de santé auprès de patients souffrant notamment du cancer. Mon conjoint est mon entraîneur, nous partageons ensemble cette passion du sport et de la compétition, mais  nous aimons aussi beaucoup voyager et découvrir le monde.

langueux.jpg

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s