Blog, marche, randonnée

Le Longe côte, une marche venue du Nord

LongeCulture Marche n’avait jusqu’à maintenant jamais  abordé le Longe côte, une marche venue du Nord.

Pour évoquer cette marche, qui consiste à marcher en mer une fois l’eau à la taille, je vous propose de retrouver Jean-Paul, Président fondateur d’Opale longe cote, berceau du longe côte évolution en milieu marin.

Comment appelle t-on le randonneur qui pratique le longe côte ? Un longeur ou un marcheur aquatique à la Ffr. Chez nous, un Rand’eauneur ou un longecotien (contraction de longeur et de martien), rapport au déplacement dans l’eau ou l’on recherche le maximum de suspension et de légèreté.. (en apesanteur) et clin d’œil ou depuis l’origine on nous prend pour des gens étranges …

Pouvez-vous nous présenter une sortie type (durée ..distance..) de longe côte ? Comment ça se passe ? En moyenne une heure… Distance en fonction des conditions variant de 1 à 5 ; marche de plaine ou ascension de montagne…. (en fonction, des courants, des vents, des vagues).

On dit que le longe cote est une discipline née dans le nord de la France et notamment dans la mer du Nord en complément d’entraînement pour les rameurs. Peut-on dire que son développement est aussi dû au fait de pouvoir profiter de la mer malgré les températures fraîches de la mer du Nord ? Notre association a créé le longecote, la réglementation. À la base technique d’entraînement pour rameur (d’où la pagaie), nous avons créé l’association et lancé la discipline sur le principe beaucoup plus large de Longe Côte évolution en milieu marin, pour lequel nous avons depuis 2007 un agrément jeunesse et sport. C’est le berceau de la discipline.

Les combinaisons protègent-elles parfaitement de la fraîcheur de l’eau ? Absolument, on adapte l’épaisseur et/ou les couches en fonction des conditions climatiques et du type de pratique.

Certains avancent à l’aide d’une pagaie. Est-ce plus simple ? Qu’elle est l’utilité ? Plus simple sûrement pas, plus efficace non plus c’est d’ailleurs pour cette raison qu’il y a peu de pagaie. C’est autre chose, c’est esthétique, « différenciant, c’est une pratique très spécifique, codifiée, réglementée.

Existe t’il des profils type qui viennent faire du longe côte ? Tous les profils sont représentés. Chez nous et depuis toujours 4 allures. Nous avons lancés des questionnaires sur le sujet (allez sur notre site opalelongecote.fr pour vous faire une juste idée du pourquoi…).

Savez-vous si la discipline se développe hors de France ? Oui : Tunisie, Algérie, Maroc, Italie…

Existe t-il des mesures de sécurité particulières ? Je pense notamment à la présence de vagues importantes….pouvant arriver à tout moment….Essentielles et vitales, consulter le pdf les risques du longe cote notre bible et notre base de travail.

Longe 2Quels sont les principaux bienfaits du longe cote ? Voir questionnaire.
Psychisme, physique. Un loisir aquatique sportif, tout temps, toute saison, qui renforce les tissus sociaux, musculaires et familiaux.

Etant donné que c’est un sport qui se déroule dans l’eau on peut penser qu’il évite toute blessure. Est ce le cas ? Oui activité idéale, sport porté, lieu de rééducation depuis la nuit des temps, donc pour se maintenir ou développer sa forme.

Comme toute discipline il existe des adeptes de la compétition. Récemment sur France O ont été diffusés les championnats de France. Je crois que le longe cote est rattaché à la Fédération Française de Randonnée. Or la randonnée à la base n’a rien de compétitif. Comment expliquez-vous ce rattachement ? On verrait plutôt un rattachement à la Fédération Française de Natation… Nous avons fondé et dirigé le premier réseau de développement du longe cote…« Les sentiers bleus » avons eu des contacts avec toutes les fédérations à commencer par la Ffn et M Francis Luyce déclaration de presse commune mais cela n’a finalement pas abouti, pas plus qu’avec la Ffessm. Ces fédérations légitimes par rapport au milieu de pratique exigeant voire dangereux n’y ont pas « cru ». La ffn a repris le sujet et absorbé les sentiers bleus pour développer la compétition. Notre association a quitté le réseau avant cette fusion et est membre de la Ffessm pour sa section portes des mers( nage en mer, avec palmes flotteurs de tout type).

Comme pour toute marche, il existe des règles strictes. Pouvez-vous nous expliquer les principales règles en compétition ? Non car notre association ne pratique pas de compétition. Chez nous la seule règle écouter son esprit son corps se mettre en Osmose avec le milieu. Lâcher prise et apprendre à évoluer avec et en fonction du milieu et des conditions et avec ses partenaires. Nos statuts précisent le partage du milieu avec le plus grand nombre, mettre en avant le sport et la compétition écarte d’emblée bon nombre de pratiquants ce que nous ne voulons pas…
La mer nous unit, nous rassemble dans l’effort, renforce les liens, la solidarité. La compétition les détruit. On donne le meilleur de nous même pour le groupe… Ensemble dans et parfois contre les éléments … naturels.

Comment voyez vous l’avenir de la discipline ? Radieux surtout si on n’oublie pas l’essentiel… Qu’on garde une approche Milieu et Personne non pas une approche disciplinaire. Longe cote évolution en milieu aquatique, porte des Mers.

En vous remerciant de nous avoir fait découvrir le longe cote, que peut-on souhaiter à votre association ? De poursuivre ainsi, de garder son Âme, pour le plaisir et l’aventure. « Contre les vagues à l’âme, la différence, l’indifférence… ». Quand la Mer unit les Hommes…

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s