Blog, Interview, Marche nordique

Tony Vasquez Baluenga, un champion espagnol, qui apprécie les courses françaises

_MG_5643Tony Vasquez Baluenga est un marcheur espagnol qui apprécie les longues distances, mais également les dénivelés. Récent vainqueur de la NordiCréchoise 2018, l’espagnol compte bel et bien donner du fil à retordre à nos meilleurs compétiteurs en s’alignant sur les épreuves françaises, qu’il apprécie. Pour en savoir plus sur le compétiteur espagnol, quoi de mieux que de le retrouver ? Avec la collaboration de Patrick Touzot du Nordic Club Créchois, Tony Vasquez Baluenga, a bien voulu répondre à quelques questions. Un Grand merci à lui et à Patrick Touzot !

Vous venez de remporter la Nordic Créchoise. Pouvez-vous nous dire quelques mots sur cette journée ? J’étais très motivé pour gagner, mais je sais qu’en France c’est très difficile. Atteindre la ligne d’arrivée avec Patrick Maréchal était vraiment un grand moment !

Vous aviez déjà remporté en janvier 2018, une victoire sur La Villenavaise. Pourquoi ce choix de vous aligner sur des épreuves françaises ? La France a un très bon niveau et ça me motive. Les courses sont plus longues, et les routes comme les pentes, me plaisent beaucoup.

Il y a beaucoup de compétitions en France. Est ce le cas en Espagne ? Je n’ai aucune expérience en Espagne, mais j’ai pu constater qu’il y a beaucoup de courses organisées par la fédération de montagne et qu’il y a aussi des courses en dehors des fédérations, très intéressantes.

Pouvez-vous nous présenter votre carrière sportive et nous dire comment vous êtes venu à la marche nordique ? Je pratique l’athlétisme depuis que je suis petit, où j’ai pu vivre les meilleures expériences et d’excellents résultats en demi-fond sur la piste. Puis j’ai commencé à pratiquer de plus longues épreuves en montagne et des marches d’endurance où un guide de montagne m’a informé de la discipline. En 2009 j’ai participé à mon premier test de marche nordique, en gagnant un test de 30 kilomètres. Mais je n’ai eu aucun soutien, c’était une période difficile et ça m’a beaucoup découragé, j’ai alors arrêté. Après 8 ans, en novembre 2017, je suis retourné participer à un test de marche nordique à l’Elburgo, un test de 4 heures, où j’ai gagné le test avec un bon temps.

Comment s’entraîne Tony Vasquez Baluenga ? Est-ce que vous faites d’autres sports ? Quand j’ai une date pour une compétition, je m’entraîne six jours par semaine et je vais habituellement à la montagne, à la plage, au gymnase, et je marche beaucoup près de la rivière près de chez moi. Quand la saison de compétition de Marche nordique se termine, je profite de l’occasion pour courir et faire des promenades et des excursions.

Vous vous présentez principalement sur les courses de longues distances, pourquoi ce choix ? Je pense que cela vient principalement d’un mode de vie. Je ne peux pas expliquer les raisons. Pour y arriver, vous devez aimer cela et c’est aussi beaucoup de sacrifices.

_MG_5492

Comment expliquez-vous votre supériorité ? Il y a de très bonnes personnes, mais s’il y a ‘une différence’, ça peut être ma passion pour le sport que je dispute depuis 32 ans. Le sport fait vraiment partie de ma vie.

Y’a t-il des grandes courses espagnoles qui vous font rêver ? Je n’ai aucune expérience dans les compétitions de course nordique en Espagne, je suis très nouveau dans ce sport, mais pour ma condition physique, un test parfait peut être les 4 heures d’Elburgo, c’est une distance parfaite.

Comment voyez-vous l’évolution de la marche nordique en Espagne et au niveau européen ? Rêvez-vous de courses internationales ? Eh bien il y a beaucoup d’épreuves sur tout le territoire espagnole, où il y a une réglementation spécifique et un grand nombre de participants. L’évolution est bonne et je suis sûr que ce sport ira plus loin. Le niveau en Europe est très très bon. Mon rêve, oui, c’est de continuer à participer à des compétitions internationales et surtout en France !

Ce n’est pas toujours évident de s’entraîner ou de marcher en pleine chaleur. Est-ce un soucis pour vous ? J’aime beaucoup la chaleur. Je gère mieux la chaleur que le froid.

Quels sont vos prochains rendez-vous et objectifs ? Dans un mois je vais à Robing, en  Allemagne, au championnat d’Europe du 21 km. Après l’été, je souhaiterais participer aux 4 heures d’Elburgo, en essayant d’améliorer mon meilleur temps. Je voudrais aussi participer à l’Iltra Marin 2019, qui est à mon avis la meilleure course sur longue distance. 

Merci, pour cet entretien, un dernier mot peut-être ? Je voudrais remercier Sergi de Bendhora pour son excellent travail et M. Qanzio pour son soutien.

Nordic club créchois (373)

1 réflexion au sujet de “Tony Vasquez Baluenga, un champion espagnol, qui apprécie les courses françaises”

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s