Actualité, Blog, Evénements, La chronique de Claude Larmoyer, Marche nordique, Marche Nordique Tour, résultats

Claude Larmoyer : Chronique d’un ultra marin 2021 bien controversé !

L’Ultra Marin 2021 remporté par Sébastien Dos Santos a connu une 16ème édition chahutée par les restrictions sanitaires, mais également par les polémiques concernant l’utilisation de pads en course. Claude Larmoyer, marcheur expérimenté et fidèle du Marche Nordique Tour, revient pour notre plus grand plaisir sur cette épreuve phare du calendrier et sur les polémiques.

Claude Larmoyer : Chronique d’un ultra marin 2021 bien controversé !

Claude Larmoyer : « Après une année sans… un nouveau report, nous nous retrouvons enfin pour ce troisième rendez-vous de l’année du Challenge Marche Nordique Tour pour un 28 km MNCN sur les petits sentiers du Golfe du Morbihan sur fond de polémique juste quelques jours avant le départ.

Quelques bobos simili écolos, comment les qualifier autrement, à l’origine de décrets communaux de dernière minute visant à rendre obligatoire pour notre compétition labellisée national depuis longtemps, l’usage de patins en caoutchouc sur nos bâtons… une hérésie de l’avis de la plupart d’entre nous pour une bonne propulsion et un pur respect des règles de course …

Aucun élément ne permet de mettre en évidence la dégradation des sols suite à notre passage…. Les impacts de nos pointes sont vite rebouchés par les suivants, et de manière générale nous contribuons largement au bon entretien des multiples parcours nature de nos belles régions. Avec plus de 1200 marcheurs en 2019 aucun dégât constaté…. Nous aimons trop la nature, excepté peut-être le bruit des pointes sur les parties bitumées mais ce, quelques heures par an, et nous contribuons largement au développement économique de la région.

Les bonnes règles de notre sport passent par un geste précis, un planté de bâton suivi d’une poussée assurant en grande partie notre propulsion…Bien sûr dans l’urgence chacun a cherché sa solution sur un marché florissant d’embouts de toute sorte, de ventouses, de boules hérissées de pointes, d’ergots en tout genre….pour moi ce sera un percement du Pad qui laisse dépasser la pointe de quelques mm, solution satisfaisante et efficace, l’aspect de Pad, le goût du carbure qui plante bien dans tous les sols sauf peut-être sur les pavés de fin de parcours…autant dire que la pointe est essentielle pour la bonne pratique de notre sport…la plupart des concurrents vont se plier aux directives… le Français est obéissant quoique l’on dise surtout après une longue période de privation de liberté… Chez les licenciés ce sera plus flou, certains diront les avoir mis, d’autres en coulisse avoueront les avoir enlevé…bref une ambiance un peu dégradée, des gens furieux de venir de si loin pour ne pas retrouver l’épreuve espérée… Bien sûr nos juges ne peuvent intervenir sur un domaine hors règlement… Finalement, pas de contrôle mais une belle perturbation ! Mais cela laissera des traces et sans changement cette épreuve ne pourra conserver son label de la part de la FFA !

Cause Covid, limites imposées par l’organisateur, l’Ultra Marin bat de l’aile, plus de 1200 compétiteurs sur la Marche Nordique, ce sera 430 inscrits cette année et seulement 369 à l’arrivée. Cela reste une épreuve difficile avec ses 28 km de sentiers pas toujours très praticable, ajouté à cela une désaffection de la part des exposants sur le village et une gestion des podiums à la va vite… Juste les trois premiers hommes et femmes…pas d’équipe ni de catégories pourtant au cahier des charges ! De quoi rendre morose le plus assidu des Marches Nordiques Compétition sur un événement majeur de la saison.

Pourtant quel bonheur de se retrouver au village le samedi pour le retrait des dossards… j’ai rencontré Alain Gestin, un baroudeur et nouveau patron de Marche Nordique Magazine sur son stand, avec qui je collabore pour de nouvelles chroniques du petit monde de la compétition Nordique. Raté la Team Guidetti en plein tourisme dans le vieux Vannes, retrouvailles avec Alain Mens, Laurent Boucher et Christophe Guillemin, les locaux, Patrick Maréchal qui reprend sa liberté, Hervé Wermuth…sympathique et combatif Alsacien de Sundgau Oxygène venu avec son fils…trop jeune pour participer. Bien sur, la Breizh Team avec les irréductibles Denis Leux, Jef Louis et Céline Beucher, pas de quoi faire une équipe…réveillez vous les Breizhous on vous attend au France…il y a un titre en jeu mais il faudra s’en donner les moyens ! Bien sûr Jean Luc Heckmann est là en famille et en vacances et en pleine reprise de la compétition. Petite équipe d’Azimutés également avec Monique et Christian….mais l’ambiance est bien calme au village, pour moi soirée calme j’ai un objectif aller au bout de ces 28 km malgré ma piètre condition physique..

Dimanche 6 h 45 mn premier départ de bus pour Séné…les conversations reprennent bien sûr le sujet du jour Les pads ! retrouvé avec bonheur la valeur montante chez les filles Christiane Salvi qui a quitté Morteau .C’est la nouvelle recrue du PCA SL CSL Neuf Brisach avec Jean Luc Heckmann .Christiane m’avait épaté à Chaumont ce 30 Mai sur un 20 km emporté avec brio de même qu’à Arc et Sénan l’an passé. Une belle marche, de la résistance et de la vitesse, ce sera la gagnante du jour devant Julie Bigard de l’Athlétic Club du Pays d’Ancenis, moins présente sur le circuit mais 14 ème à Pacé en 2019 et 6ème à Vannes la même année…très belle marche également. Angélique Doms de chez Guidetti n’est pas en reste pour une belle troisième place mais moins habituée aux longues distances…

Chez les hommes, pas de surprise ce sera Sébastien Dos Santos, Team Guidetti en 3 h 01 mn et 51 s, un bel exploit. Le Vannetais Christophe Guillemin sera sur la deuxième marche et Yann Riou du Stade Rennais complète le podium..Hervé Wermuth n’a pas démérité sur cette distance pour une 4 ème place.

A l’échauffement les Foulées Breuilletoises en nombre, St Avé et Colpo en voisins, Patrice Davion d’Elbeuf bien connu sur les réseaux, un passionné qui parle si bien de marche nordique, présents également SL Le Mans, Etrechy et Le Neubourg et bien d’autres, n’oublions pas Bruno Brun en cours de transfert à Senlis et beaucoup d’anonymes venus avant tout pour le plaisir et le défi.

Sous l’œil d’Hugo et de 10 juges impartiaux, ce sera 10 cartons amplement mérités bien entendu. Trois sas théoriques un peu fouillis, une belle ambiance de départ sous les décibels de l’animateur et à 8 h c’est le départ très rapide des jeunes et moins jeunes loups pour une empoignade sans merci à plus de 9 km/h…reste quand même 28 km !

Bon les sas c’est bien mais là tout le monde part en même temps, de beaux ralentissements en perspective sur les premiers km. Bien sûr les championnes, champions sont déjà loin pas le temps de faire du tourisme le long des marais de Séné sous un temps clément, cela va se gâter en bord de mer avec des grains violents…un peu comme en Bretagne, vent fort pluie et soleil en alternance de la pointe de Bil à Port Anna…petite halte à Barrarac’h ravito et barrière horaire…une bonne moitié de faite.On continue le GR 34 pour rejoindre la rivière Marle qui mène au port de Vannes.Un dernière averse et pour moi ce sera la grande satisfaction d’avoir géré un parcours difficile au mieux. Après mon abandon à Gap j’avais à cœur de relever ce défi sans traumatisme ni carton jaune.

Désormais au règlement sur les natures, une boucle de pénalité doit être installée au plus prêt de l’arrivée et on sent le bricolage de dernière minute et pas facile de marcher nordique sur les dalles du port !

Un grand bonheur de franchir cette ligne, un peu vidé quand même. Mes amis Bretons ayant gardé la bière au frais ce sera une belle après course en attendant des podiums bien décevants, économie sur la Marche Nordique juste les 3 premiers, premières le reste circulez, rien à voir, on remballe…. pourtant il y a un cahier des charges..

Je veux bien comprendre toutes les contraintes des organisateurs et respecter leur travail mais il en faudra plus pour nous donner envie de revenir et pas sûr que le label soit accordé à cette épreuve en 2022…quel gâchis et quel dommage.

Il nous reste à nous préparer pour un autre défi bien contesté lui aussi…le Championnat de France à Autrans fin Aout mais c’est une autre histoire…

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s