Actualité, Blog, marche, Saint-Jacques-de-Compostelle, Santé

Saint Jacques : Des chemins vers un bien être individuel et social

Les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle connaissent un nouvel essor depuis le début des années 1990. Ils sont empruntés davantage chaque année (plus de 350 000 pèlerins comptabilisés à Santiago de Compostela en 2019). Même si la fréquentation en France est moins importante, elle laisse toutefois entrevoir le phénomène social, économique et culturel que représentent ces chemins. Les publics expriment des motivations diverses : Un désir de reconnexion avec la nature, de prendre le temps, une envie de découvertes, un besoin de rencontres humaines, une recherche de sens… Des choses qui tendent aujourd’hui à se perdre, dans cette crise sanitaire qui perdurent, et qui ne fait qu’amplifier des changements de comportements tendant vers de moins en moins de vie sociale et à bafouer tout ce qui a été énuméré ci-dessus ….. au profit d’une connexion à une multiplication de réseaux, mais certainement pas au profit de soi, de la nature, ou tout simplement de notre bien être. Je vous invite donc à découvrir au fil des jours, les 4 voies principales des Chemins de Compostelle, juste histoire de vous évader….

2021 : Année jacquaire

Cette année 2021 est particulière, elle est dite année jacquaire, parce que la fête de Saint Jacques, inscrite au calendrier, le 25 juillet, tombe un dimanche. Elle sera donc marquée par l’ouverture de la « Porte sainte » de la cathédrale de Santiago de Compostela, qui sera ouverte au premier jour et refermée au dernier jour de l’année afin de s’y faire pardonner tous ses péchés.

Dans une approche festive, culturelle et laïque, cette tradition se perpétue aujourd’hui, tout au long des sentiers vers Compostelle, afin d’inviter petits et grands à découvrir cette pérégrination millénaire à travers de nombreuses manifestations (expositions, projections de films et documentaires, balades contées, concerts, spectacles, rencontres avec des artistes……). Une occasion aussi d’arpenter un itinéraire culturel européen inscrit sur la liste du patrimoine mondial par l’Unesco que nous commencerons avec la Voie de Tours.

Les voies de Compostelle : Une itinérance comme réponse à un besoin de bien être individuel et social

La pratique de la marche s’inscrit comme un loisir, un sport, un besoin de nature, offrant l’occasion de passer des vacances sportives et respectueuses pour le milieu naturel. La marche permet de se ressourcer, de se déconnecter d’une rythme de vie urbain stressant et trop éloigné des aspirations contemporaines de santé, sérénité, tout simplement de bien-être. C’est pour cette raison que les marcheurs cheminent pour échapper aux artifices de la vie moderne et au consumérisme. C’est ainsi que les Chemins de Compostelle voient des personnes d’horizons divers, croyantes ou non, amateurs d’art, de nature, de patrimoine, sportifs ou tout simplement individus en quête de soi ou de communion avec d’autres.

Les 4 voies

Il existe 4 voies symboliques brièvement mentionnées dans le livre V du Codex Calixtinus, un manuscrit qui n’a jamais eu vocation de guide, mais qui est connu depuis 1938 sous le titre de « guide du pélerin à Saint-Jacques ». Il mentionne les 4 itinéraires au départ de quatre sanctuaires : Tours, Vézelay, Le Puy-en-Velay et Arles/Saint-Gilles.


Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s